Si vous ĂȘtes arrivĂ©s par ici, c’est que le sujet du gaspillage alimentaire vous intĂ©resse (et ça tombe bien, on s’y connait un peu 😉 ). Vous savez que le gaspillage est un vrai flĂ©au et que – jeter – c’est pas bien. Mais saviez-vous que ⅔ des Ă©missions carbone de notre alimentation sont liĂ©es Ă  la production ? Ici on reprend les bases sur l’impact de notre alimentation sur l’environnement, et on vous explique pourquoi notre modĂšle agricole conventionnel et le gaspillage alimentaire posent de sĂ©rieux problĂšmes Ă  notre chĂšre planĂšte. 

L’impact environnemental de la production 

Impact de la production

Depuis toujours, on a cherchĂ© Ă  rendre l’agriculture plus productive. Mais depuis la RĂ©volution Industrielle les choses se sont un peu accĂ©lĂ©rĂ©es, en partie parce que la population mondiale a considĂ©rablement augmentĂ©. Il y a donc aujourd’hui un enjeu quantitatif Ă  nourrir tout le monde sur notre planĂšte. Le problĂšme ? Ces mĂ©thodes modernes de production sont de plus en plus dĂ©connectĂ©es des cycles de la nature (coucou les tomates en dĂ©cembre !) et contribuent Ă  la destruction de nos Ă©cosystĂšmes.  L’impact de notre alimentation sur l’environnement ne cesse d’augmenter.

L’appauvrissement des sols

A vouloir trop produire sans prendre en compte les besoins de la nature et des sols, ces derniers s’appauvrissent. Notre systĂšme basĂ© sur la monoculture contraint les sols qui perdent petit Ă  petit en qualitĂ© et en vivant. Les cultures s’en retrouvent donc fragilisĂ©es, moins riches en minĂ©raux et nutriments, pourtant indispensables Ă  notre bonne santĂ©. 

La déforestation : destruction des écosystÚmes 

Bien que le rĂ©gime vĂ©gĂ©tarien prenne de plus en plus de place dans nos sociĂ©tĂ©s, les français sont encore de grands amateurs de viande. Le problĂšme, c’est qu’avant qu’ils n’arrivent dans nos assiettes, il faut les nourrir, ces animaux. Or, pour y parvenir on a inventĂ© une technique imbattable : la dĂ©forestation. Bye bye la forĂȘt amazonienne (et les orang-outangs), coucou les champs de soja Ă  perte de vue. Pour faire simple : pour nourrir les animaux que nous mangeons, on dĂ©foreste l’un des poumons de la planĂšte et on dĂ©loge des espĂšces et tout un pan de notre biodiversitĂ©.

DĂ©forestation

La pollution des sols 

Pour faire face Ă  cette moins bonne productivitĂ© des sols et aux maladies, l’agriculture conventionnelle fait souvent appel Ă  des produits chimiques et phytosanitaires. Produits qui – certes – permettent d’éradiquer certaines maladies, mais qui entraĂźnent Ă©galement la disparition de tout un Ă©cosystĂšme qui fait la richesse des sols (champignons, vers de terres, micro-organismes
), et polluent (avec l’apparition de produits peu comestibles dans nos assiettes
)

Appauvrissement des nappes phréatiques et réserves en eau

Toute culture a besoin d’eau. Jusque lĂ , tout est normal. Le problĂšme, c’est que plus on produit, plus on consomme d’eau. Et certaines productions sont particuliĂšrement gourmandes (le saviez-vous ? Il faut 1000 l d’eau pour produire
 2 avocats et demi !).  Et c’est d’autant plus problĂ©matique qu’avec le dĂ©rĂšglement climatique actuel, les rĂ©serves en eau sont de plus en plus faibles. 

C’est quoi le lien avec le gaspillage ?

Aujourd’hui, les consommateurs (nous !) sont de plus en plus exigeants. On aime les rayons remplis, avec un grand nombre de rĂ©fĂ©rences, on veut des produits toujours moins chers, des produits “parfaits” notamment pour les fruits et lĂ©gumes, si possible qui se conservent longtemps (parce qu’on n’est pas sur d’avoir envie de manger les lasagnes demain finalement
) et disponibles toute l’annĂ©e (oh des fraises en fĂ©vrier !)

RĂ©sultat, c’est un vrai casse-tĂȘte pour les producteurs et agriculteurs. Ils produisent donc “à l’aveugle”, le plus possible, et mettent de cĂŽtĂ© tout ce qui ne trouvera pas grĂące Ă  nos yeux une fois en rayon.

Bilan des courses, ⅓ de ce qui est produit sur notre planĂšte termine Ă  la poubelle (aĂŻe). PĂ©nurie d’eau, dĂ©forestation, pollution des sols : quel dĂ©sastre de voir qu’⅓ des ressources n’a servi
 Ă  rien ! Un bilan qui vient alourdir l’impact de notre alimentation sur l’environnement.

Vous voulez lutter contre le gaspillage au quotidien ?

Alors on fait quoi ? Les solutions pour une alimentation plus durable

Consommer responsable

On se renseigne sur la façon dont sont produits les aliments que l’on achĂšte et consomme. Quelle mĂ©thode agricole ? OĂč ? Par qui ? Objectif : favoriser les circuits courts, une agriculture raisonnĂ©e et lutter contre le gaspillage alimentaire.

On lutte contre le gaspillage alimentaire avec Phenix 

En Belgique, chaque annĂ©e, 3,8 millions de tonnes de produits partent Ă  la poubelle alors qu’ils pourraient ĂȘtre consommĂ©s. Pour faire face Ă  cela, sauvez des produits en date courte sur l’appli Phenix ! Primeurs, Ă©piceries, supermarchĂ©s, boulangeries, boucheries
 chaque jour des commerçants proposent leurs invendus du jour, Ă  petits prix. Une façon simple et pas chĂšre d’éviter la case poubelle Ă  ces produits et ça, c’est un beau geste pour la planĂšte ! En 2021 chez Phenix nous avons rĂ©ussi Ă  sauver 46 millions de repas, soit 23 000 tonnes eq. CO2 (ou les Ă©missions annuelles de 13 500 europĂ©ens) grĂące Ă  celles et ceux qui luttent contre le gaspillage Ă  nos cĂŽtĂ©s !

Vous voulez lutter contre le gaspillage au quotidien ?

Ecrit par Enora Guernigou – experte anti-gaspi