Dans la grande distribution, la casse -les produits qui n’ont pas été vendus- représente 1 à 2 % du chiffre d’affaire des magasins. Un manque à gagner important et de nombreuses denrées jetées. Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, une des solutions pour les supermarchés est de vendre les produits en date courte.

Qu’est ce qu’un produit date courte ?

Un produit en date courte est un produit alimentaire qui arrive à échéance dans les jours qui viennent. Le produit est alors vendu au rabais (entre -10 et -70%, en fonction des marques et des types de produit). L’emballage possède un étiquetage spécial : on dit qu’il est « stické« . Ainsi, il est facilement identifiable pour le consommateur et pour les équipes du magasin.

Les dates courtes : des produits proches de la date de péremption

La date de péremption dépend du type de denrée alimentaire. Les produits secs et d’épicerie possèdent une Date de Durabilité Minimale (DDM), qui est donnée à titre indicatif. Les produits frais possèdent une DLC (Date Limite de Consommation), qui doit être impérativement respectée.

vente date courte
Bien s’équiper pour le rayon anti gaspi

Les produits d’épicerie peuvent être plus facilement écoulés par les grandes surfaces, et sont donc peu vendus en promotion. Ou alors, il s’agit de produits à l’emballage légèrement abîmé ou cabossé. Les produits en date courte sont donc généralement des produits frais. Leur date de péremption est le plus souvent celle du jour ou du lendemain.

Casse et vente en date courte : quels produits sont concernés ?

D’après le Baromètre Phenix de l’Anti-Gaspi, les produits frais sont là où il y a le plus de casse. Environ 5% des produits du rayon frais sont concernés par la casse, donc donnés, jetés ou vendus en date courte. Les rayons au plus fort taux de casse (supérieur à 5%) sont la viande, la volaille et la marée libre service. Ce sont donc logiquement les rayons les plus concernés par la vente au rabais.

L’étude réalisée par Phenix montre que les produits les plus vendus en date courte sont :

  • les produits interdits au don : steaks hachés, crustacés…
  • les produits fragiles : viennoiserie, poissons…
  • les produits chers : viande rouge, saumon fumé…

Pourquoi et comment mettre un produit en date courte ?

Accompagné par Phenix, l’hypermarché E. Leclerc des Herbiers a réussi à réduire à presque zéro son volume de déchets alimentaires. La mise en vente de produits en date courte a été l’une des stratégies mises en place pour réduire le gaspillage alimentaire dans cet hypermarché.

Les avantages de la vente au rabais

Vendre des aliments en date courte permet de réduire la casse dans un magasin. Même si l’on met en place une démarche de don, il est très difficile, voire interdit de donner certaines denrées alimentaires. La viande hachée ou les abats ne peuvent par exemple pas être donnés : mieux vaut alors les vendre en promotion plutôt que de les jeter.

Les supermarchés réalisent des économies avec les ventes en date courte. D’une part, en évitant les frais liés à l’enlèvement de leurs déchets. D’autre part, en vendant leurs produits, même s’ils ne sont pas vendus au prix initial. Ainsi, le magasin E.Leclerc des Herbiers réalise 300.000 € de recettes annuelles (soit 0,6% de son chiffre d’affaires) sur la vente en date courte.

Enfin, il s’agit d’une manière de communiquer auprès des consommateurs concernés par la lutte contre le gaspillage alimentaire. Le client s’y retrouve financièrement, et le supermarché évite la casse : une stratégie gagnant-gagnant. Le supermarché peut communiquer sur sa démarche dans les rayons anti-gaspi, ce qui améliore son image de marque auprès des consommateurs.

Quelques conseils pour réussir vos ventes dates courtes

Un gérant de supermarché doit définir une stratégie claire de valorisation des denrées périssables. Quels produits seront « stickés » (avec une étiquette indiquant le rabais ?) A quel niveau de promotion ? A quelle échéance de la date de péremption ?

Il est important également de flécher les produits à vendre en date courte ou non. Certaines denrées alimentaires peuvent de préférence être données ; c’est le cas de l’épicerie ou de la crèmerie. Les fruits et légumes vendus en vrac sont difficiles à « sticker » en date courte. En revanche, les aliments emballés mais fragiles peuvent être privilégiés : c’est le cas des salades en sachet par exemple.

salade date courte
La date de péremption d’une salade est courte

Un rayon date courte bien présenté et bien achalandé peut faciliter la vente de ces produits. Il convient de trouver le bon endroit dans le magasin pour installer le rayon anti-gaspi afin de faciliter l’expérience client.

Envie d’améliorer vos ventes date courte ? De diminuer la casse et le gaspillage alimentaire dans votre magasin ? Phenix peut vous accompagner pour trouver les solutions les plus adaptées à votre point de vente. Contactez-nous !