Selon le rapport DrawDown de 2020 et le rapport du GIEC publié le 4 avril 2022, réduire le gaspillage alimentaire est l’une des trois principales solutions pour lutter contre le réchauffement climatique. De plus, sauver des biens de consommation de la poubelle, c’est aussi apporter de l’aide à des milliers de personnes vivant dans la précarité.
Peu à peu, ces enjeux s’inscrivent dans les stratégies et le fonctionnement des entreprises, en quête d’un modèle plus durable.
Dans cet article, nous allons mettre en lumière des entreprises en Europe pour qui la diminution des pertes et gaspillages est une raison d’être.

💪 En Europe , on se bouge contre le gaspillage !

Notre précédent article se concentrait sur des organismes et des mouvements qui mettent en place des solutions pour réduire le gaspillage alimentaire. Aujourd’hui, nous mettons à l’honneur des entreprises qui innovent pour lutter contre ce fléau.

Notre article sur les organismes et les mouvements qui s’engagent !

Les entreprises s’engagent dans la lutte contre le gaspillage

Face au gaspillage alimentaire, certaines entreprises ont trouvé une solution : revaloriser les invendus et leur donner une seconde vie.

🇳🇱 Surplus Food Factory, aux Pays Bas, récupère des produits rejetés par l’industrie alimentaire pour leur donner une seconde vie en faisant des sauces et des soupes. Elle met également un point d’honneur à recruter dans ses équipes des personnes victimes d’inégalités et éloignées du marché de l’emploi.

🇳🇱 Toujours aux Pays-Bas, le partenariat d’entrepreneurs Verspilling is Verrukkelijk (Waste is delicious) redonne de la valeur à des aliments destinés à finir à la poubelle. Ces entreprises réfléchissent à des solutions créatives pour transformer les produits en fin de vie. Thé glacé, pain, biscuits, confiture… Verspilling is Verrukkelijk propose une large gamme de produits anti-gaspi !

🇪🇸 Grâce à ses boîtes de fruits et de légumes imparfaits (mais délicieux !), l’entreprise espagnole Takual permet d’accéder à des produits frais et locaux à prix réduits. Livrés directement au domicile du client, les aliments proviennent des surplus d’agriculteurs locaux. Toujours dans une démarche positive et durable, les boîtes de Talkual sont biodégradables.

Toujours dans cette démarche de revalorisation, certaines entreprises en Europe innovent et utilisent les nouvelles technologies pour mettre en place des solutions digitales et connectées pour lutter contre le gaspillage.

L’essor des start-up de foodtech en Europe

🇫🇷🇩🇪La plateforme franco-allemande Choco facilite la communication entre les restaurants et les fournisseurs. Le gaspillage alimentaire dans le secteur provient notamment du manque de flexibilité dans la relation, dû à la multiplicité des contacts, au manque de digitalisation… Choco optimise les échanges, les accélère et évite ainsi le gaspillage alimentaire.

🇬🇧 Basée à Londres, l’application Olio connecte les voisins entre eux. Des aliments proches de leur date de péremption, un frigo à vider avant de partir en vacances… Les utilisateurs ont juste à prendre en photo l’article en question et poster une annonce sur la plateforme. Le ramassage s’organise ensuite via la messagerie privée. De plus, l’application permet de proposer des articles non alimentaires !

🇳🇱Toujours plus d’innovations avec la start-up néerlandaise Orbisk qui a élaboré une caméra scannant les déchets dans les restaurants. Ce dispositif permet rétrospectivement un meilleur ajustement lors des achats, et donc une réduction du gaspillage alimentaire !

🇫🇷 D’origine française, la start-up Phenix, grâce à son éventail de solutions humaines et digitales, guide les professionnels de la grande consommation, distributeurs industriels grossistes vers le zéro déchet ! En optimisant le don aux associations caritatives et la traçabilité des produits, elle donne aux magasins et industriels des outils pour développer leur engagement anti-gaspi. La start-up présente dans cinq pays d’Europe, donne aussi aux consommateurs des moyens de s’engager dans la lutte contre le gaspillage en achetant à petit prix des invendus proposés par des commerces engagés via l’application mobile Phenix.  

En savoir plus sur les solutions anti-gaspi!

Selon la plateforme d’analyse App Radar, c’est près de 14 millions de nouveaux utilisateurs qui ont téléchargé des applications anti-gaspi ces 12 derniers mois en Europe. L’engouement autour de ces applications s’explique en partie par la volonté de faire des économies, surtout depuis la crise de la covid 19. Par ailleurs, la pandémie a amené les consommateurs à une prise de conscience quant à leur style de vie et à être plus attentifs aux différents enjeux du gaspillage alimentaire. Plus d’un Français sur deux exprime le désir de voir les enseignes améliorer leurs actions pour lutter contre le gaspillage (étude Phenix 2021*). C’est un combat central pour les sujets écologiques et solidaires prenant une place de plus en plus importante dans le contexte européen.

Les résultats de notre étude avec YouGov !

🎙 Éclairage de notre expert Phenix en Italie 🇮🇹

🇮🇹 “Comme nous le savons tous, la nourriture joue un rôle crucial dans notre culture. Pourtant, les Italiens ont encore beaucoup à apprendre pour éviter le gaspillage alimentaire. Selon une étude récente menée par la Fondation Barilla, chaque Italien produit 65 kg de déchets par an, soit environ 7 kg de plus que la moyenne européenne – qui s’élève à 58 kg.

D’un point de vue juridique, l’Italie doit encore retrousser ses manches. Contrairement à d’autres pays comme la France – où le gouvernement semble être très attentif – la seule loi réglementant la matière a été votée en 2016 et, bien que son efficacité soit concrète, beaucoup plus pourrait être fait.

Grâce à notre approche globale, chez Phenix, nous voulons renverser la vapeur et aider tous les Italiens à adopter un comportement intègre et à aborder cette question de la bonne manière. »

Simone Iumiento, Communication and marketing manager, Italy 🇮🇹

La semaine prochaine, nous nous concentrerons sur les gouvernements européens et leurs actions pour lutter contre le gaspillage ! ⚖

Article 2/4

* Sondage en ligne réalisé par Phenix avec YouGov, auprès de 1008 personnes représentatives de la population française