Le facing est une action qui concerne l’ensemble des acteurs de la grande distribution qui possèdent des magasins physiques. De quoi s’agit-il exactement ?

Le facing magasin, pour optimiser ses ventes

Le facing est un anglicisme utilisé dans le secteur de la grande distribution et du marketing. On peut le traduire par « façade » ; le mot de frontal est également utilisé comme synonyme.

Définition du facing en magasin

Le facing possède deux définitions chez les distributeurs. « Faire du facing« , pour les employés de supermarché, désigne le fait de repositionner les produits situés à l’arrière des rayons, vers l’avant. Il peut être synonyme de réassort, en complétant certains rayons afin d’éviter les ruptures de stock.

Le facing en magasin est également une opération marketing qui consiste à mettre en avant les produits « au niveau du visage » du consommateur. Les produits sont également plus achetés s’ils sont situés en milieu de rayon. Un bon facing consiste alors à mettre en valeur les produits que l’on souhaite vendre le plus, au bon endroit. Les places les plus prisées se trouvent au centre des linéaires, à portée d’oeil du consommateur.

facing en magasin
La mise en valeur des produits dans les rayons des grandes surfaces influe sur les ventes

Le facing est mesuré par le nombre de produits que le client peut voir de face, sans avoir à se baisser ou à lever les yeux. Les experts estiment qu’il s’agit d’un rayon de 30 cm par rapport au niveau des yeux. La mesure du facing peut également être obtenue à travers le nombre de centimètres linéaires qu’occupe un article dans un rayon.

Enjeux du facing magasin

Cette place en rayon est prisée, car il s’agit des produits que les consommateurs vont avoir tendance à acheter en priorité. Le facing est donc l’objet d’un soin particulier de la part des gestionnaires de magasin.

Les fournisseurs plébiscitent la place de leurs produits en facing. Les commerciaux vont parfois payer les grandes surfaces pour qu’elles mettent leurs articles aux lieux les plus accessibles pour les consommateurs.

Comment optimiser le facing lors de la mise en rayon ?

Les stratégies d’optimisation du facing sont différentes d’une enseigne à l’autre. Le calcul du facing peut être effectué par un logiciel, qui mesure les performances de tel produit ou telle marque. Cela peut aider les gestionnaires et responsables marketing à choisir une stratégie de facing.

Les stratégies de facing

Il existe globalement deux grandes stratégies de mise en rayon :

  • La mise en avant des marques distributeurs lorsqu’elles existent. C’est par exemple le cas de Decathlon, qui réserve ses « meilleures places » dans les rayons aux articles de sa marque. Une enseigne de grande distribution peut choisir de mettre en avant sa propre marque, pour optimiser ses ventes.
  • Un facing réservé aux produits de marque. Les grandes marques paient souvent les distributeurs pour leur facing produit. Le chef de rayon mettra ainsi leurs produits au niveau du visage des consommateurs. Une manière, pour les grandes marques, de booster leurs ventes sur leurs articles phares.

La place des produits en rayon

L’enjeu global, pour les magasins, est de proposer des rayons bien achalandés, sans espace vide et où les produits sont faciles d’accès. Les produits « stratégiques » bénéficient de la meilleure place pour maximiser les marges.

La plupart du temps, les rayons des magasins sont approvisionnés ainsi : les produits discount en bas (peu accessibles, mais peu chers) ; les marques distributeurs au milieu. Les produits de marque restent à la portée du consommateur, avec un packaging souvent attrayant. Les produits les plus haut de gamme peuvent se situer au-dessus (moins de marge).

D’autres emplacements prisés dans les supermarchés sont les têtes de gondole. Les supermarchés et hypermarchés placent souvent les promotions en bout de rayon. Des articles de marque souvent vendus par lot, placés en tête de gondole pour mieux les écouler.