Notre étude menée en partenariat avec Yougov France en août 2021 révélait que les Français.e.s plébiscitent de plus en plus les actions anti-gaspi de leurs commerçants. En 2023, le Ministère de la Transition Ecologique s’apprête à lancer le Label national anti-gaspillage alimentaire pour les acteurs de la grande distribution, les grossistes et les métiers de bouche. C’est pourquoi nous avons voulu savoir ce que les Français.e.s en pensent. Et la réponse est claire : 84% d’entre eux souhaitent privilégier un magasin récompensé par un label anti-gaspillage !*

Les Français.e.s sensibles aux actions anti-gaspillage de leurs magasins

En 2021, notre enquête révélait que les Français.e.s accordent une grande importance aux engagements anti-gaspillage pris par les magasins : 

  • 97% des consommateurs s’accordent à dire que la vente à petits prix sur les produits ayant une date de péremption proche est une bonne initiative. A la fois contre le gaspillage, et pour faire des économies. 
  • D’autre part, 79% des personnes interrogées sont favorables à la vente de paniers d’invendus à petits prix sur des applications mobiles. 
  •  70% des consommateurs aimeraient en savoir plus si le magasin qu’ils fréquentent réalise des dons à des associations d’aide alimentaire.
  • Enfin – et surtout – 84% des Français.e.s souhaitent privilégier un magasin récompensé par un label anti-gaspillage.

Les Français.e.s sont de plus en plus conscients des enjeux environnementaux et inquiets pour leur pouvoir d’achat. Ils portent donc un fort intérêt aux actions que les magasins mettent en place pour lutter contre le gaspillage. C’est un véritable encouragement pour tous les commerçants à s’investir dans l’anti-gaspi ! 

Les français et le label national anti-gaspillage

Le label national anti-gaspillage alimentaire plébiscité par les consommateurs

En 2023, la France sera le premier pays à lancer un label “magasin anti-gaspillage” pour réduire le gaspillage dans la grande distribution. 

L’objectif de ce label : récompenser les points de vente les plus performants dans la réduction du gaspillage alimentaire. Après audit, les magasins pourront être certifiés – ou non, et à différents degrés – pour leur engagement anti-gaspi. Ce label doit aider les consommateurs à s’orienter en priorité vers les magasins qui se placent dans une démarche concrète.

“C’est une bonne initiative ! Ce label va encourager tous les acteurs du secteur alimentaire à s’engager !« 

Bien qu’encore méconnu du grand public, le label fait l’unanimité auprès des Français interrogés. Ainsi, pour les consommateurs, c’est une opportunité supplémentaire pour les magasins de prendre des engagements concrets contre le gaspillage alimentaire. Mais aussi une façon de mieux orienter leurs choix, et de consommer en plus grande conscience.

Solidarité et pouvoir d’achat au cœur des préoccupations des consommateurs

“J’irai faire mes courses dans un magasin qui a le label !”

Si les consommateurs sont aussi favorables à ce label, c’est principalement pour deux raisons. La première, pour la priorité qui est donnée au don aux associations d’aide alimentaire dans la gestion des invendus. Pour une grande partie des Français.e.s, la solidarité doit faire partie de la solution au gaspillage. Ainsi, donner à ceux qui n’ont pas assez et lutter contre la précarité alimentaire est indispensable pour prétendre agir contre le gaspillage. En période de crise sociale et économique, les Français.e.s attendent des magasins qu’ils soient exemplaires et solidaires envers les plus démunis

Ensuite, dans un contexte de forte inflation, les consommateurs sont plus que jamais à la recherche de bons plans et de prix bas. La mise en place de rayons “anti-gaspi” et l’utilisation d’applications de revente de paniers d’invendus à petits prix sont de vraies solutions plébiscitées par la majorité des répondants. Pour un grand nombre de consommateurs, lutter contre le gaspillage est aussi le signe d’une baisse des prix via les promotions en rayon ou les applications telles que Phenix. 

Un magasin labellisé est un magasin solidaire et moins cher. Pour ces deux raisons, les consommateurs seraient prêts à en changer pour un point de vente certifié par le label !

*Etude en ligne réalisée par Phenix avec YouGov en France, auprès de 1008 personnes représentatives de la population française. Le terrain a été réalisé du 28 au 29/01/21