Le stock minimum est la dernière limite qu’un ensemble de marchandises peut supporter avant la rupture de stock ! Il convient donc de bien le calculer, et de l’anticiper dans la gestion des commandes.

Définir le stock minimum

Le stock minimum est également appelé stock de couverture. Il correspond à la quantité minimale de marchandises nécessaires pour répondre à la demande habituelle. Lorsqu’il est atteint, il est nécessaire que les commandes, ou la fabrication de nouveaux produits soient déjà lancées.

Quelle différence avec le stock de sécurité ?

Concernant la gestion de stock, plusieurs notions peuvent être confondues.

  • Le stock d’alerte est le niveau de stock avec lequel l’entreprise peut assurer ses commandes habituelles et faire face à des aléas ponctuels. Toutefois, le gestionnaire de stock doit commencer à enclencher les commandes.
  • Le stock de sécurité est le stock avec lequel l’entreprise peut assurer des commandes imprévues ou gérer un délai de livraison plus long que prévu.
  • Le stock minimum est le stock le plus bas qui puisse être atteint si le flux de commandes est habituel. Si l’on ne réapprovisionne pas, on va vers la rupture de stock.

Calculer le stock minimum

Le stock minimum se calcule ainsi = stock d’alerte – stock de sécurité.

Pour calculer ces chiffres, l’entreprise doit savoir quelles seront ses prévisions de vente sur une période donnée. Bien gérer son stock implique de connaître les délais de livraison des produits et les éventuels aléas dans la production et la livraison.

stock minimum
Maintenir un stock suffisant pour la préparation de commandes

De même, le niveau de stock sera plus ou moins élevé en fonction du degré de service. Si l’entreprise ne veut occasionner aucun imprévu à ses clients, elle doit prévoir un haut niveau de stock minimum.

Comment optimiser le niveau de stock minimal ?

Le niveau de stock minimal doit être optimisé, d’une part, pour éviter les ruptures de stock, et d’autre part, pour éviter les désagréments liés à un sur-stock. En effet, un niveau de stock trop élevé occasionne des frais : coûts de stockage, opérations de déstockage… C’est pourquoi il est nécessaire de le définir finement.

Quelles marchandises stocker ?

Il est possible de prioriser certains produits plutôt que d’autres dans la définition du stock minimum. Pour cela, le gestionnaire de stock peut s’appuyer sur la loi de Pareto, selon laquelle 80% des résultats proviennent de 20% des produits. L’entreprise peut alors prioriser dans son stock les 20% de produits qui ont la plus haute valeur ajoutée ou qui possèdent un niveau de rotation élevé.

Ces 20% de produits qui possèdent le plus de valeur pour l’entreprise, ne doivent pas être en rupture de stock.

Évaluer au mieux le stock minimum

Lorsque le stock minimum est atteint, le point de commande doit déjà avoir été déclenché. Il est préférable d’anticiper les aléas en déclenchant les commandes lorsque le stock d’alerte est atteint.

Le gestionnaire de stock peut s’aider d’un logiciel de gestion de stock, qui peut déclencher automatiquement des commandes lorsqu’un certain seuil est franchi. Les commandes peuvent également s’établir manuellement. Toutefois, il est nécessaire pour cela de bien connaître son stock et le fonctionnement de la chaîne logistique.