La gestion de stock requiert différentes techniques et savoir-faire pour son optimisation. En premier lieu, il convient de différencier les types de stock qui peuvent exister au sein d’un entrepôt.

Gérer les stocks : distinguer les catégories de stocks

Tout d’abord, il est important de rappeler que chaque entreprise possède sa propre gestion au cas par cas, en fonction de nombreux facteurs. Type de marchandise vendue, ancienneté, taille de l’entreprise… sont autant de critères à prendre en compte dans la gestion de stock.

Tous les gestionnaires de stock n’auront ainsi pas le même type de stocks à gérer. Voici une liste exhaustive des stocks, à adapter en fonction de l’entreprise.

Les types de stock

Il est possible de classer les stocks selon différents facteurs. On peut les identifier par taille.

  • Le stock minimum : il correspond à la quantité minimale de marchandises nécessaires pour répondre à la demande habituelle.
  • Le stock de sécurité : il s’agit d’un stock plus important qui peut répondre aux éventuels aléas rencontrés au sein de la gestion des commandes. Il peut s’agir d’un retard dans les délais de livraison, ou d’un afflux d’achat de marchandises imprévu de la part des clients.
  • Le stock d’alerte : il correspond à la somme du stock minimum et du stock de sécurité. C’est généralement le moment où s’active le point de commande. Le stock doit être renouvelé, et de nouvelles commandes doivent être réalisées auprès des fournisseurs.
  • Le stock moyen : il s’agit du stock généralement présent au sein de l’entrepôt. Il peut correspondre au stock optimal, qui est la quantité de stock nécessaire pour un fonctionnement optimal de l’entreprise. Avec un stock optimal, on ne risque ni rupture de stock ni sur-stock. Le stock moyen se calcule en soustrayant :
  • Le stock final – le stock initial. Il s’agit donc d’une valeur connue sur une période donnée. Le stock moyen peut être calculé lors d’un inventaire (annuel ou plus fréquent).
  • Le stock maximal : il s’agit de la quantité maximale de produits stockés, dans un espace donné. Il s’évalue en fonction de la taille de l’espace de stockage et du type de produit entreposé. Si les denrées stockées sont périssables, le stock maximum devra être écoulé rapidement.

Les autres types de stock – comment les catégoriser ?

Les marchandises stockées peuvent être catégorisées selon plusieurs facteurs. L’un entre eux correspond à leur date de péremption : s’agit-il de denrées périssables ?

Type de stock selon la date de péremption

Les produits sans date de péremption -meubles, objets, matériaux… peuvent être entreposés sans tenir compte d’une date de sortie. Seules les nécessités du marketing vont définir leur obsolescence. Un soin moindre sera nécessaire pour leur stockage.

type de stock
Chaque article entreposé fait partie d’un stock disponible

Les denrées alimentaires, produits cosmétiques ou d’entretien possèdent une date de péremption. Il est donc nécessaire de les vendre avant qu’ils soient périmés. Cela implique une gestion des stocks précise et une rotation des stocks importante. Les denrées peuvent donc être classées en fonction de la date de péremption, de la plus récente à la plus lointaine.

Les produits frais nécessitent une vigilance régulière pour éviter le gaspillage. En effet, toute rupture de la chaîne du froid peut entraîner des pertes. On veillera donc à ce que ces denrées soient stockées dans une chambre froide et on procèdera à un suivi régulier des mouvements de stocks.

Les types de stock par fonction

Il existe des stocks qui peuvent ne pas être rencontrés dans tous les entrepôts, qui remplissent un rôle particulier.

  • Le stock saisonnier. Il s’agit de marchandises prévues pour une durée spécifique, qui ont vocation à être vendues sur cette durée.
  • Le stock spéculatif. Il s’agit, pour une entreprise d’acheter des quantités importantes de marchandises (plus que la demande habituelle) en vue d’une éventuelle hausse des prix.
  • Le stock dormant ou stock mort. Il s’agit de marchandises qui immobilisent de l’espace en entrepôt et qu’il est difficile de valoriser par les circuits classiques. Il s’agit d’un type de stock que les entreprises souhaiteraient éviter. On peut se débarrasser du stock dormant par des opérations de déstockage.

On le voit, les types de stock sont nombreux et peuvent évoluer en fonction de la vie de l’entreprise. Pour une bonne gestion de stock, il convient de prendre en compte ces différents types de stocks et de calculer au mieux leur quantité. Pour cela, le gestionnaire de stock s’aide le plus souvent d’un logiciel de gestion de stock. Vous souhaitez auditer votre entrepôt ? Contactez-nous !