Tous les industriels qui gèrent un stock de marchandises se retrouvent avec des stocks de produits invendables via les circuits classiques (supermarchés, distributeurs…). Que faire de ces invendus : les donner ou les vendre ? On vous donne quelques clés pour choisir la meilleure solution.

Comment écouler au mieux son stock d’invendus

Qu’il s’agisse d’un changement de saison, d’une surproduction, d’une erreur de commandes, de légers défauts de fabrication… Un sur-stock est fréquent, voire systématique, dans la gestion d’un entrepôt de marchandises. Or ces stocks dormants ont un coût pour votre entreprise.

Optimiser la gestion des stocks, une nécessité

On estime que les stocks dormants couvrent 5 à 20% de la capacité de stockage d’un entrepôt ; les invendus représentent entre 0,5 et 1% du chiffre d’affaires d’un industriel, et jusqu’à 10% du résultat opérationnel.

Il est important d’écouler ce sur-stock, et il est interdit de le détruire, qu’il s’agisse d’invendus alimentaires ou non-alimentaires, en vertu de la loi AGEC sur le gaspillage alimentaire et l’économie circulaire.

vendre stock invendus
Il est parfois plus avantageux de donner plutôt que de vendre son stock d’invendus

Ecouler ses invendus permet d’optimiser son espace de stockage et faire de la place pour de nouvelles marchandises pouvant être vendues sur les circuits traditionnels.

Les solutions de déstockage entrepôt

Il existe plusieurs solutions pour gérer le déstockage des invendus d’usine :

  • la vente aux soldeurs, sous forme de vente via un discounter ou de vente aux enchères de déstockage ;
  • le don aux associations ;
  • pour les denrées alimentaires non consommables par les humains, l’alimentation animale ;
  • la transformation ; etc.

Les deux premières solutions sont les plus courantes et les plus intéressantes pour les entreprises : laquelle privilégier ?

Vente aux soldeurs ou don aux associations : les avantages et les inconvénients

Il n’est pas toujours facile pour un industriel de trouver la meilleure solution pour écouler son stock d’invendus. Quantités importantes, articles difficiles à distribuer, manque de temps ou d’interlocuteurs… Les blocages sont nombreux.

Donner ou vendre son stock d’invendus, les avantages financiers

On pourrait penser qu’entre le don aux associations et la vente, l’avantage financier revient à la vente à des soldeurs. Or ce n’est pas le cas ; en effet, il convient d’observer l’exercice de l’entreprise après impôt.

Le don aux associations permet aux entreprises de bénéficier d’une réduction fiscale de 60%. Après déduction de l’impôt sur les sociétés, il est légèrement plus avantageux financièrement pour les entreprises de donner aux associations, plutôt que de vendre à des soldeurs.

vendre stock invendus
Cas pratique : don vs. vente des invendus

Le don peut également permettre d’opérer une complémentarité avec la vente aux soldeurs, pour des produits qui ne sont pas adaptés à la vente discount.

Image de l’entreprise et éthique : avantage au don

La vente aux soldeurs possède un inconvénient : les marchandises revendues se retrouvent vendues à bas prix dans les magasins de déstockage, ce qui a tendance à dévaloriser l’image de marque des produits.

Le don à des associations caritatives, lui, possède plusieurs avantages en termes d’image de marque : il permet de valoriser cet engagement dans le cadre de ses engagements RSE, tant environnementaux (lutte contre le gaspillage, réduction des déchets) que sociaux (don aux personnes en difficulté, partenariat avec des associations du territoire). La mise en place d’une démarche de don permet également de mobiliser ses salariés autour d’un projet commun.

Vendre son stock invendus ou les donner ? Une question d’organisation

Le plus souvent, la gestion d’un sur-stock pour les entreprises relève d’une activité secondaire. Leur coeur de métier est en effet de vendre aux acteurs de la grande distribution, aux grossistes ou aux détaillants.

Pour gérer le stock d’invendus, les industriels manquent souvent de temps ou de ressources humaines pour s’en occuper. Les solutions se font parfois au coup-par-coup, sans fluidité, en fonction de la disponibilité des associations locales ou des possibilités de commercialisation des stocks.

La solution Phenix pour écouler son stock d’invendus

Qu’il s’agisse de vendre sa marchandise dormante ou de la distribuer gratuitement aux associations, il est nécessaire de trouver les bons interlocuteurs et d’optimiser les processus pour que la démarche soit fluidifiée au sein de l’entrepôt, et ne représente pas une contrainte pour les salariés.

Phenix trouve une solution adaptée à chaque entreprise pour donner ou vendre ses stocks invendus, et éviter qu’ils soient détruits.

« Phenix nous a permis de gérer de grandes quantités de produits, de donner dans des délais très courts, d’être carrés au niveau logistique, et efficaces en termes de gestion du temps »

Donatienne du Vignau
Directrice Communication & RSE Mars Petcare

De même, les équipes de l’entrepôt La Vie Claire ont optimisé la gestion de leurs invendus et améliorent la fluidité dans leur espace de stockage en distribuant tous les jours, à 9 associations locales, leurs invendus alimentaires frais et secs. Une solution trouvée grâce à la plateforme numérique Phenix et l’accompagnement d’un coach anti-gaspi.

Phenix possède un carnet d’adresses de plus de 2.200 associations locales et nationales. Même pour les stocks les plus volumineux ou insolites, nous trouvons la solution la plus adaptée à votre entreprise. Contactez-nous pour mieux lutter ensemble contre le gaspillage !