Aujourd’hui les acteurs du non alimentaire sont soumis à des contraintes réglementaires de non destruction de leurs invendus, qui entrent en vigueur progressivement en 2022 et 2023 encadrées par la loi AGEC.

Découvrez comment Sephora et Samse -Entrepôt du bricolage ont arbitré entre les différentes voies de valorisation ? Et quels sont les impacts attendus de la loi AGEC selon les particularités de chaque secteur ?